Société - Histoire

Une histoire séculaire Depuis 1855

  • Le premier pèse-liqueur est apparu à l'époque romaine. Le vin, la vigne et les instruments de mesure sont donc connus depuis des temps reculés. Mais c'est au cours XVIIIème et XIXème siècles que l'évolution des connaissances sur le vin et sa fabrication prend une nouvelle dimension.

    Des chimistes (pharmaciens ou physiciens) tels que Antoine Baumé (1728-1804) ou Joseph, Louis Gay-Lussac (1778-1850) jettent les bases des premières formules biochimiques en déclarant que le sucre devient alcool et gaz carbonique.

  • Antoine Baumé
    Antoine Baumé
    Joseph Louis Gay-Lussac
    Joseph Louis Gay-Lussac
  • Pasteur (1822-1895) est le premier à montrer que les fermentations sont dues à des microorganismes.

  • Louis Pasteur
    Louis Pasteur
  • C’est pendant cette période que Jules Salleron (1829-1897) crée une société spécialisée dans l'instrumentation de précision au 1, rue du pont Lodi à Paris en 1855. Il invente son premier alambic, l'acétimètre puis son fameux ébulliomètre encore en service de nos jours. En octobre 1860, la société est transférée au 24, rue Pavée dans le quartier du Marais où elle y restera pendant plus d'un siècle.

    Le 24, rue Pavée était l'Hôtel du président du parlement de Paris, G. de Lamoignon en 1658. De nos jours, il abrite la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris.

  • Dosage par ebullition
  • Vers 1880, Jules Dujardin (1857-1947) intègre la société.

    Auteur de nombreuses notices et recherches, il prend la succession en 1889 et associe son nom à celui de Salleron pour former les Etablissements Dujardin-Salleron. Le tandem continue d’innover dans le génie utile, et donne au label Dujardin-Salleron une aura scientifique que leurs successeurs auront toujours à cœur de pérenniser.

  • Jules Salleron
    Jules Salleron
    Jules Dujardin
    Jules Dujardin
  • Si depuis 1987, la société, prenant le nom de Laboratoires Dujardin-Salleron, a quitté le giron familial, ce n’est que pour mieux exceller dans l’instrumentation de précision au service de l’œnologie et des spiritueux. Le siège se déplace dans Paris intra-muros (Rue Payenne vers 1937, Rue de la Durance en 1987) puis en région parisienne (Arcueil en 1994).

  • Laboratoires Dujardin-Salleron
  • Depuis 2012, la société est désormais située à Noizay, au cœur de la Touraine dans le Val de Loire. Elle s’associe ainsi géographiquement à la Verrerie Dumas pour créer des synergies autour de l’instrumentation de précision.

  • Laboratoires Dujardin-Salleron

.Actualités

Actualités

.Distributeurs

Distributeurs